Observation d’un jeune phoque gris, Halichoerus grypus

Aujourd’hui, parti pêcher en fin d’après-midi avec un ami au port de Capbreton, j’ai eu la chance d’observer un phoque gris, Halichoerus grypus.

Halichoerus grypus

Phoque gris, Halichoerus grypus

Halichoerus grypus

Phoque gris à Ouessant, Halichoerus grypus

 Description

Extrait de l’Atlas des mammifères sauvages d’Aquitaine – Tome 3

Cette espèce se retrouve uniquement dans l’Atlantique Nord. Les populations du Nord-Est de l’Atlantique atteindraient les 150 000 individus. cependant, les populations en France sont réduites à quelques groupes sur les iles de Molène, Ouessant, aux Sept-iles, et en baie du Mont-Saint-Michel.

Le Phoque gris est plus imposant que le phoque Veau Marin. les âles peuvent mesurer jusqu’à 2.30m pour un poids de 300 kg

Observation

Occupé à rincer l’amorce précédemment préparé, quelle ne fut pas ma surprise de voir juste en dessous de moi, un phoque gris, immobile, à la surface de l’eau. Après quelque secondes d’étonnement, celui-ci m’a entendu lorsque j’ai voulu dégainer mon téléphone pour garder un petit souvenir. C’est dans un grand bruit dû au claquement de ses postérieurs sur l’eau qu’il disparut. Une observation brève mais toujours sympathique.

Après Mimizan, c’est donc Capbreton qui à le droit à la visite d’un jeune phoque gris. L’amorce faite de pain et de farine l’aurait il attiré ?

This entry was posted in Autres animaux.

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé. Les champs requis sont marqué par *

*
*

CommentLuv badge